LORVIQUA - Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021
 

Les 15 nouvelles molécules 2020 à l’officine

Oncologie

Antinéoplasique inhibiteur sélectif de tyrosine kinase ALK

Effets indésirables

Très fréquemment : anémie, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, troubles de l’humeur ou cognitifs, neuropathie périphérique, céphalées, troubles de la vision, diarrhées, nausées, constipation, éruption cutanée, arthralgie, myalgie, oedème, fatigue, prise de poids, augmentation de la lipase et de l’amylase.

Fréquemment : hallucinations, troubles de la parole, pneumopathie inflammatoire.

Contre-indications

Coadministration d’inducteurs puissants du CYP3A4/5.

Grossesse-allaitement

- Ne pas utiliser durant la grossesse. Les patientes en âge de procréer doivent utiliser une méthode contraceptive efficace, non hormonale ou sinon associée à un préservatif, durant le traitement et pendant 35 jours au moins après son arrêt. Les patients dont la partenaire est en âge de procréer doivent utiliser une contraception, y compris des préservatifs, durant le traitement et pendant au moins 14 semaines après son arrêt. Le préservatif doit être utilisé en cas de grossesse en cours.

- Ne pas utiliser durant l’allaitement.

Interactions médicamenteuses

Contre-indiquées : inducteurs puissants du CYP3A4/5 (rifampicine, carbamazépine, enzalutamide, phénytoïne, millepertuis, etc.) qui diminuent les concentrations plasmatiques de lorlatinib.

A éviter : inducteurs modérés du CYP3A4/5, inhibiteurs puissants du CYP3A4/5 (kétoconazole, ritonavir… et pamplemousse), substrats du CYP3A4/5 à indice thérapeutique étroit (alfentanil, ciclosporine, dihydroergotamine, fentanyl, contraceptifs hormonaux, tacrolimus, etc.).

A prendre en compte : substrats du CYP2C9 (anticoagulants coumariniques, notamment), du CYP2B6 (bupropion, éfavirenz, entre autres), de la P-gp (digoxine, dabigatran, etc.), de BCRP, OATP1B1, OATP1B3, OCT1, MATE1 et OAT3 (méthotrexate, prazosine, acébutolol, etc.).

FICHE TECHNIQUE

- Liste I, remb. SS à 100 %

- 25 mg en boîte de 90 comprimés ou 100 mg en boîte de 30 comprimés

- Prescription hospitalière réservée aux spécialistes en cancérologie et en oncologie médicale

- Surveillance : électrocardiogramme avant l’instauration du traitement puis tous les mois, détection d’une augmentation de la lipase et de l’amylase avant l’instauration puis à intervalles réguliers, surveillance de l’hypercholestérolémie et d’une hypertriglycéridémie avant le début puis 2, 4 et 8 semaines après l’instauration puis à intervalles réguliers

POSOLOGIE

- Dose recommandée : 100 mg par jour en 1 prise.

- Selon la tolérance, la dose peut être réduite par palier à 75 mg puis 50 mg par jour.

- Avaler le comprimé à tout moment de la journée, environ à la même heure chaque jour, au cours ou en dehors du repas.

CONSEILS DU PHARMACIEN

- Avaler les comprimés entiers sans les couper ni les mâcher. Ne pas ingérer un comprimé brisé, fissuré ou endommagé d’une autre manière.

- En cas d’oubli d’une dose, prendre la dose oubliée dès que possible sauf si le délai avant la prise suivante est inférieur à 4 heures ; dans ce cas, attendre la prochaine prise et ne pas prendre 2 doses pour compenser. Ne pas reprendre de dose en cas de vomissements.

- Consulter rapidement en cas de troubles de l’humeur, de la parole ou de concentration ; de même en cas de signes évocateurs de pneumopathie (dyspnée, toux, fièvre, etc.).

- Ne pas consommer de produits à base de pamplemousse.

- Prudence en cas de conduite ou d’utilisation de machines.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !