La polyarthrite rhumatoïde - Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021
 

Les 15 nouvelles molécules 2020 à l’officine

Rhumatologie

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune qui se manifeste par un rhumatisme inflammatoire chronique évolutif atteignant au moins trois articulations. La PR s’accompagne également parfois de manifestations extra-articulaires. Même si elle peut survenir à tout âge, la maladie débute le plus souvent entre 40 et 60 ans. Elle est 2 à 3 fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. En France, la PR touche 0,3 à 1 % de la population adulte, soit environ 200 000 personnes. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie d’apparition multifactorielle : prédisposition génétique, facteurs environnementaux (tabagisme, infection virale, etc.), hormonaux, psychologiques et immunologiques.

Quels sont les signes cliniques ?

La polyarthrite rhumatoïde atteint les petites articulations (mains, poignets, pieds et chevilles) comme les grosses articulations (épaules, coudes, hanches et genoux, voire le rachis cervical dans les formes sévères). Les articulations sont touchées de manière symétrique : elles sont douloureuses et gonflées, le patient se plaint d’une raideur matinale d’au moins trois quarts d’heure et souvent de fièvre ou de fatigue. L’inflammation siège tout d’abord au niveau de la membrane synoviale et peut s’étendre au cartilage et à l’os, entraînant alors la déformation de l’articulation, voire aux tendons (ténosynovite). Les manifestations extra-articulaires se caractérisent par l’apparition de nodules rhumatoïdes, de troubles pulmonaires, cardiaques, de vascularite, etc.

Quelle est l’évolution de la maladie ?

Si 30 % des patients n’auront qu’une seule poussée, la majorité, 70 %, verront leur maladie évoluer par poussées de durée et d’intensité variables. La mise en place précoce d’un traitement permet d’observer des rémissions plus fréquentes et longues. L’augmentation de la mortalité chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde est le plus souvent liée à une atteinte cardiovasculaire.

rudisill - istock

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !