L’épilepsie partielle et l’épilepsie secondairement généralisée - Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021
 

Les 15 nouvelles molécules 2020 à l’officine

Neurologie

L’épilepsie est une maladie qui se manifeste par la répétition chronique de crises épileptiques. Ces crises sont le résultat d’une décharge paroxystique et hypersynchrone des neurones du cortex cérébral. Deux types sont mis en évidence : l’épilepsie partielle, lorsque la décharge atteint une partie du cerveau, et l’épilepsie partielle secondairement généralisée ou l’épilepsie d’emblée généralisée, lorsque la décharge se propage à l’ensemble du cerveau.

Qui touche-t-elle ?

Avec une prévalence de 5 à 7/1000, l’épilepsie atteindrait environ 600 000 personnes en France.

Même si elle peut survenir à tout âge, son incidence est surtout importante chez les enfants de moins de 4 ans et les personnes âgées de plus de 65 ans. L’épilepsie, dont les causes sont multiples, peut être consécutive à une lésion cérébrale (tumeur, séquelle d’AVC, etc.) mais peut également avoir une composante génétique, environnementale ou métabolique.

Comment se manifestent les crises ?

Les signes cliniques des crises partielles dépendent de la zone du cerveau atteinte. On distingue les crises partielles simples et les crises partielles complexes. Les crises partielles simples, sans altération de la conscience, peuvent se manifester par des troubles moteurs (mouvements saccadés) ou visuels, des fourmillements, des hallucinations, une sensation de « déjà-vu », une angoisse, etc. Les crises partielles complexes, qui touchent une zone plus importante du cerveau et sont associées à une altération de la conscience, se manifestent, entre autres, par des mouvements involontaires et répétés, ainsi qu’un comportement inhabituel. Quant aux crises généralisées, qu’elles le soient d’emblée ou secondairement, elles se manifestent le plus souvent par une crise tonicoclonique : perte de conscience avec chute suivie par une contraction de l’ensemble des muscles puis par des convulsions.

haydenbird - istock

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !