FORXIGA - Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3361 du 20/03/2021
 
DIABÈTE DE TYPE 2

Les 15 nouvelles molécules 2020 à l’officine

Métabolisme

Inhibiteur du cotransporteur de sodiumglucose de type 2 (SGLT2)

Effets indésirables

Fréquemment : infections génitales (vulvovaginites, balanites), infections urinaires, sensations vertigineuses, rash cutané, douleurs dorsales, dysurie, polyurie.

Contre-indications

Forxiga ne doit pas être initié chez les patients ayant un débit de filtration glomérulaire (DFG) < 60 ml/min et doit être arrêté en présence d’un DFG constamment < 45 ml/min.

Grossesse-allaitement

- Non recommandé durant les 2e et 3e trimestres de la grossesse. Interruption du traitement dès la découverte d’une grossesse.

- Ne pas utiliser durant l’allaitement.

Interactions médicamenteuses

A prendre en compte : diurétiques de l’anse et thiazidiques dont l’effet peut être augmenté (risque accru de déshydratation et hypotension), insuline et sulfamides hypoglycémiants (dose plus faible à envisager en raison du risque d’hypoglycémie).

FICHE TECHNIQUE

- Liste I, remb. SS à 30 %

- 10 mg en boîte de 30 comprimés

- Prescription initiale annuelle réservée aux spécialistes en endocrinologie, en maladies métaboliques, en médecine interne. Renouvellement non restreint

- Surveillance : évaluation de la fonction rénale avant initiation puis au moins 1 fois par an et avant initiation d’un autre traitement pouvant réduire la fonction rénale

POSOLOGIE

- Dose recommandée : 10 mg par jour.

- Le comprimé peut être avalé à tout moment de la journée, au cours ou en dehors du repas.

CONSEILS DU PHARMACIEN

- Avaler les comprimés entiers sans les broyer, les diviser ni les croquer.

- Arrêter le traitement et consulter en cas de signes d’acidocétose diabétique : nausées, vomissements, anorexie, douleurs abdominales, soif intense, difficulté à respirer, confusion, fatigue inhabituelle ou somnolence.

- Arrêter le traitement et consulter en cas de douleurs, sensibilité, érythème ou tuméfaction au niveau génital ou périnéal avec fièvre ou malaises (signes de fasciite nécrosante du périnée).

- Respecter les soins préventifs de routine pour les pieds.

- Tenir compte du risque accru d’hypoglycémie en cas d’association à des sulfamides hypoglycémiants ou à l’insuline, notamment en cas de conduite.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !