Le Moniteur des Pharmacies n° 3359 du 06/03/2021
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Peggy Cardin-Changizi*, Anne-Hélène Collin**, Yolande Gauthier***, François Pouzaud****


En intégrant les bonnes pratiques de dispensation des médicaments, la sérialisation est désormais opposable aux pharmaciens, selon l’arrêté du 26 février 2021. Les pharmacies qui ne sont toujours pas connectées au répertoire national de vérification des médicaments (seules 233 d’entre elles sont opérationnelles à ce jour) s’exposent à des sanctions lors d’un contrôle par un inspecteur en pharmacie. Et, parce qu’elle est en retard de deux ans, la Commission européenne pourrait infliger une amende à la France. En prendre le montant sur la marge des pharmaciens n’est pas exclu.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK