Avez-vous des patients « non prioritaires » qui ont quand même été vaccinés contre le Covid-19 ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3359 du 06/03/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3359 du 06/03/2021
 

CONTACT

A VOTÉ

Auteur(s) : François Pouzaud

NON

Sophie Biedermann, titulaire à Cogolin (Var). Sa pharmacie située en centre-ville emploie 6 salariés dont 1 adjoint. Groupement : Médiprix ; non syndiquée.

Je n’ai pas eu écho dans ma pharmacie, au sein de ma clientèle, que des patients « non prioritaires » aient pu se faire vacciner contre le Covid-19. Le centre de vaccination le plus proche est à Gassin et je sais que beaucoup de personnes de plus de 75 ans éligibles à la vaccination Pfizer/BioNTech et Moderna n’arrivent pas à se faire vacciner. Compte tenu de la faible quantité de vaccins disponibles, je ne vois pas comment des patients « non prioritaires » peuvent passer avant eux, sauf à avoir dans leur entourage une personne bien placée pour qu’ils en bénéficient avant tout le monde. Tous les jours, au comptoir, des patients « prioritaires » et « non prioritaires » me demandent si les vaccins sont arrivés et quand je pourrai les vacciner.

OUI MAIS

Christel Cambon, titulaire en milieu rural à Salvagnac (Tarn), emploie 3 salariés dont 1 adjoint. Groupement : Médoc 81 ; syndicat : FSPF.

Il est particulièrement compliqué d’obtenir ce genre d’informations. Il faudrait déjà que les gens se déplacent en voiture pour se faire vacciner contre le Covid-19, car le centre de vaccination le plus proche se situe à une vingtaine de kilomètres d’ici, à Gaillac. Comme ailleurs, les places pour la vaccination sont chères mais, à ma connaissance, les rendez-vous qui ont été donnés à ma patientèle « prioritaire » ont été assurés. En milieu rural, je ne pense pas que ce type de tentative à vouloir se faire vacciner sans respecter les priorisations mises en place par les autorités sanitaires soit très fréquent. A l’officine, j’ai beaucoup de demandes de vaccination, mais pour l’instant, je n’ai pas encore créé de liste d’attente.

OUI

Sunvirak Chhit, titulaire à Paris (17 salariés dont 4 adjoints). Groupement : Elsie Santé ; non syndiqué.

Affirmatif ! Des Parisiens ont reçu la vaccination alors qu’ils n’étaient pas « prioritaires ». Certains hôpitaux de la capitale sont plus permissifs que d’autres, moins regardants sur les populations cibles. Des personnes jeunes sont ainsi parvenues à se faire vacciner « en dehors des clous ». On m’a rapporté qu’un médecin a réussi à faire vacciner en janvier toute sa famille contre le Covid-19 avec le vaccin Pfizer/BioNTech. Un autre professionnel de santé est également arrivé à ses fins alors qu’il est âgé de moins de 50 ans. Parfois, les Ehpad ont aussi des doses qui leur restent sur les bras car des résidents ont renoncé à la vaccination. Certains les ont alors proposées aux pharmacies aux alentours. Plutôt que de les jeter, les pharmaciens et leur personnel se sont fait vacciner.

Les résultats de notre sondage

Votez sur lemoniteurdespharmacies.fr

Sur une base de 243 votes

Sondage réalisé du 3 au 10 février 2021

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !