Le Moniteur des Pharmacies n° 3358 du 27/02/2021
 

CONTACT

A VOTÉ

François Pouzaud


OUI MAISIsabelle Guignard, titulaire à Rochefort (Charente-Maritime) d’une pharmacie de quartier (3 salariés dont 1 adjoint). Groupement : P&P ; syndicat : FSPF. Depuis que le coronavirus circule davantage en Charente, alors que jusqu’ici la population était relativement épargnée par la pandémie, il y a des demandes, représentant environ 20 % de toutes celles relatives aux masques de protection. Ces demandes sont survenues en début d’année, coïncidant avec l’arrivée du variant britannique. Elles émanent de personnes anxieuses qui n’ont pas l’habitude de sortir beaucoup et qui doivent se rendre à l’hôpital, à une consultation médicale en ville ou dans un autre lieu à haut risque de contamination. Ce ne sont pas forcément des personnes âgées, toutes les tranches d’âges nous en demandent. Maintenant, les ventes se stabilisent car le prix (aux alentours de 1 € le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK