Le Moniteur des Pharmacies n° 3358 du 27/02/2021
 

CONTACT

À L’ÉTUDE

Laura Quéré

Claire Agnetti a enrichi sa thèse bibliographique sur l’endométriose d’un document utilisable pour la pratique. Elle a conçu une brochure à destination des pharmaciens afin de renforcer leurs connaissances sur cette pathologie au diagnostic encore trop tardif.


Pourquoi avoir élaboré cette brochure ? L’endométriose est une pathologie gynécologique que l’on retrouve chez 10 % des femmes en âge de procréer qui n’a pourtant pas été traitée dans ma formation initiale. Aujourd’hui, on commence à l’étudier dans certaines facultés de pharmacie, cependant les officinaux restent insuffisamment formés. Par ailleurs, l’association EndoFrance m’a confirmé qu’il existait déjà plusieurs supports d’éducation à destination des patientes, mais peu pour les pharmaciens. Cela m’a donc conforté dans mon choix de concevoir cette brochure1 pour ma profession car nous avons un rôle essentiel à jouer dans la prise en charge de l’endométriose, aussi bien dans le conseil aux patientes que dans l’aide au diagnostic. Il faut savoir qu’actuellement le retard au diagnostic est en moyenne de 7 ans !Comment l’avez-vous construite ? J’ai suivi le plan de ma thèse2 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !