AFIPA - Le Moniteur des Pharmacies n° 3357 du 20/02/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3357 du 20/02/2021
 

TEMPS FORTS

SIGLE

Auteur(s) : François Pouzaud

L’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa) représente les industriels qui produisent et commercialisent des produits de santé de premier recours (prévention et traitement) disponibles sans ordonnance.

Quelles sont ses missions ?

• Créée en 1972 sous le nom d’Association française des producteurs de spécialités grand public (AFSGP), devenue l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa) en 1999, elle a pour but de promouvoir le développement de l’automédication et du selfcare (médicaments conseil, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), dans l’intérêt des patients, des pharmaciens et des industriels membres de l’association, et pour la pérennité du système de soins.

• Pour y parvenir, elle s’est fixé trois objectifs :

- établir le dialogue avec les parties prenantes (autorités de santé, pharmaciens, patients, etc.) et répondre à leurs interrogations ;

- coconstruire un parcours de soins officinal avec les professionnels de santé ;

- démontrer la valeur des produits de santé de premier recours.

Quelle est son organisation ?

• L’Afipa compte 28 laboratoires pharmaceutiques adhérents. Elle est dirigée par un conseil d’administration de 15 membres qui définit les orientations politiques de l’association et prend toutes les décisions dans ce domaine. Le conseil d’administration assure la coordination des actions des commissions et des groupes de projets.

• Toutes les actions de l’Afipa sont mises en œuvre par une équipe de permanents dirigée par un délégué général, à laquelle s’ajoutent un responsable des affaires réglementaires chargé des dispositifs médicaux et compléments alimentaires et un autre des médicaments.

Quel est l’intérêt pour le pharmacien ?

• L’association conduit des actions structurantes pour le secteur, coconstruites avec les principales parties prenantes, à l’instar du projet de parcours de soins officinal qu’elle porte.

• Elle élabore des publications sur les économies potentielles pour la collectivité liées au développement des produits d’automédication, mène des interventions auprès de l’Etat et des politiques pour replacer l’automédication dans la stratégie de santé, des études comparatives au niveau de l’Observatoire européen sur l’automédication qui mettent en lumière le retard de la France sur ce marché, la réticence des pouvoirs publics aux délistages, les politiques européennes, etc. L’Afipa œuvre ainsi pour redonner à chacun sa place dans un parcours de soins rénové (patients, pharmaciens, médecins et structures d’urgence) et faire de l’automédication un facteur de croissance pour la pharmacie - l’automédication représente actuellement 10 % des revenus des pharmacies.

• Elle accompagne les pharmaciens au quotidien :

- en apportant sa contribution à l’élaboration d’arbres de décision pour faciliter la délivrance de médicaments au comptoir et protocoliser le conseil ;

- en militant pour l’intégration systématique des médicaments d’automédication dans le dossier pharmaceutique pour éviter tout mésusage ;

- en mettant à disposition des officinaux de nouveaux produits pour leur conseil (7 200 nouvelles références sur le marché des compléments alimentaires en 2020) ;

- en organisant des campagnes de communication sur le parcours de soins officinal et sur le bon usage.

Source : www.afipa.org.

Jugez-vous l'avenant économique à la convention pharmaceutique satisfaisant pour votre officine ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !