Le Moniteur des Pharmacies n° 3356 du 13/02/2021
 

ÉDITO

Laurent Lefort


Les prescriptions médicamenteuses inadaptées voire dangereuses entraînent une perte de chance pour les patients, ainsi que des surcoûts directs et indirects pour la société », note avec lucidité l’Académie nationale de médecine dont le rapport sur le bon usage des médicaments a été rendu public le 8 février. Le sujet a évidemment de quoi aiguiser la curiosité, notamment quant au regard que portent les académiciens sur les pharmaciens. « Entre le médecin prescripteur et le patient, les pharmaciens assument un rôle fondamental dans les limites de leurs attributions. Les dossiers pharmaceutiques qui recensent les médicaments délivrés au cours des quatre derniers mois sont aujourd’hui largement diffusés. Ils y contribuent.Le pharmacien d’officine a un rôle déterminant pour alerter les médecins prescripteurs sur certaines incompatibilités médicamenteuses et effets indésirables qui lui auraient échappé. Vis-à-vis des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !