Le Moniteur des Pharmacies n° 3354 du 30/01/2021
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Magali Clausener*, Anne-Hélène Collin**, Yolande Gauthier***, Laurent Lefort****, François Pouzaud*****, Matthieu Vandendriessche******


Avec la circulation des variants de Sars-CoV-2 en France, plus transmissibles, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a fait évoluer ses recommandations. Ainsi, la distance de sécurité entre deux individus passe de 1 à 2 mètres (en l’absence de port du masque), les masques grand public de catégorie 2 et ceux de fabrication artisanale ne sont plus recommandés. Le masque porté dans la population générale doit désormais répondre à une norme de filtration élevée, c’est-à-dire qu’il doit être soit en tissu de catégorie 1 (Afnor), soit de type chirurgical. Une position que ne partage pas vraiment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a rebondi le 23 janvier : « Les masques en tissu, non chirurgicaux, peuvent être utilisés par toutes les personnes âgées de moins de 60 ans qui ne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK