Le Moniteur des Pharmacies n° 3354 du 30/01/2021
 

EXPERTISE

PHYTOTHÉRAPIE

Chantal Ollier

Son nom vient-il de l’usage de ses fleurs en infusion ? Il désigne en tout cas une de nos plus anciennes plantes médicinales dont Dioscoride, médecin grec du Ier siècle après J.-C., mentionnait l’emploi de la racine et des feuilles.


Description Le terme « bouillon-blanc » désigne en réalité plusieurs espèces de molènes qui s’hybrident entre elles facilement. Commun en France dans les lieux incultes plutôt secs, le bouillon-blanc est une plante robuste bisannuelle recouverte d’un tomentum (poils duveteux) blanchâtre et dense. De la rosette de feuilles de grande taille, épaisses et longuement pétiolées de la première année, s’élève, la seconde année, une tige de 50 cm à 2 m de haut souvent ramifiée. Elle porte des feuilles alternes, décurrentes, oblongues lancéolées à limbe un peu crénelé, plus petites que les feuilles basales. Les fleurs de type 5, légèrement zygomorphes à pétales jaune pâle apparaissent de juin à novembre et sont regroupées en un épi terminal dense autour de la tige. Principaux constituants • Mucilage (3 %) : polysaccharide acide soluble dans l’eau de type arabinogalactane. • Iridoïdes (0,13 à 0,56 % selon ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !