L’Ain, l’Isère et le Rhône, terres de transferts - Le Moniteur des Pharmacies n° 3353 du 23/01/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3353 du 23/01/2021
 
INSTALLATION

SERVICES

TRANSACTIONS

Auteur(s) : François Pouzaud

En Auvergne-Rhône-Alpes, 73 % des communes sont dépourvues de pharmacie. Zoom sur trois départements susceptibles de receler des opportunités.

Parmi les communes d’Auvergne-Rhône-Alpes « privées » de pharmacie (2 943 sur les 4 030 communes de cette région), seulement 36 comptent plus de 2 000 habitants et ne font pas encore l’objet d’un dossier d’autorisation d’ouverture par transfert. Certaines sont issues de la fusion d’anciennes communes. A l’instar de Beauvallon (Rhône), de Bresse-Vallons (Ain), de Villages-du-lac-de-Paladru (Isère) et de Porte-des-Bonnevaux (Isère), analysées par Anne Lefebvre, pharmacienne consultante.

« Les communes nouvelles présentent un inconvénient évident pour l’implantation d’une officine : la population est disséminée sur un territoire important et il est généralement difficile de trouver un emplacement intéressant qui pourrait desservir l’ensemble de la population municipale », exposet-elle. Pas pour Beauvallon (4 013 habitants), située à 30 km au sud-ouest de Lyon (Rhône), qui a mené à bien un projet de maison de santé. Cet espace de 330 m2 est dimensionné pour accueillir 3 médecins généralistes, 3 ou 4 spécialistes, 1 cabinet d’infirmiers, 1 ou 2 kinésithérapeutes et 1 salle de soins d’urgence. La population dépasse largement le quota requis de 2 500 habitants.

Des possibilités plutôt dans l’Ain

En Isère, département à dominante rurale, avec une population inégalement répartie laissant de grands espaces dépourvus d’officines, 13 communes ont dépassé le seuil de 2 000 habitants. Il s’agit de Satolas-et-Bonce, de Roche, de Saint-Didier-de-la-Tour et de Villages-du-Lac-de-Paladru, dans l’arrondissement de La Tour-du-Pin, de Seyssuel, de Chuzelles, de Luzinay, de Sablons, de Porte-des-Bonnevaux et de Brézins, dans l’arrondissement de Vienne, et de Saint-Paulde-Varces, Lumbin et Tencin, près de Grenoble. « Toutefois, ces 13 communes ne correspondent pas toutes à 13 opportunités », souligne Anne Lefebvre.

Ainsi, Saint-Paul-de-Varces est entourée de communes disposant d’une officine. Sa situation ne correspond pas aux dispositions de l’article L.5125-6-1 du Code de la santé publique qui autorisent, en présence de communes contiguës dépourvues d’officine dont une recense au moins 2 000 habitants, un transfert ou un regroupement. En effet, même si les communes limitrophes de Seyssuel, de Chuzelles, de Luzinay et de Serpaize rassemblent plus de 8 000 habitants, le réseau de transport à la demande L’va permet d’assurer au moins un trajet aller-retour par jour ouvrable entre elles, et une officine est située au mieux dans les limites des villes limitrophes. L’va est un service de transport collectif réparti en 8 zones comprenant plus de 300 points d’arrêts et dessert l’ensemble des 19 communes de la rive gauche de Vienne Condrieu Agglomération, du lundi au samedi (sauf les jours fériés).

Cette zone ne rassemble donc pas les conditions nécessaires pour justifier une ouverture de pharmacie dans une commune de moins de 2 500 habitants. Il n’en est pas de même dans l’Ain où, sur les cinq dépourvues d’officine et comptant plus de 2 000 habitants, deux ont des possibilités d’ouverture par transfert.

La petite station de ski de Crozet est située au pied du Jura, à 17 km de Genève, à une centaine de kilomètres de Lyon et à une dizaine de minutes de l’aéroport de Genève-Cointrin. Si aucun médecin n’y est installé, un certain nombre d’hôtels, de restaurants, de bars fonctionnent.

La commune de Foissiat, limitrophe de Bresse-Vallons, située à 23 km de Bourg-en-Bresse et à 32 km de Mâcon, est moins touristique, mais rassemble plusieurs commerces et services dont notamment un médecin. Elle représente aussi une opportunité pour qui veut transférer.

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !