Le Moniteur des Pharmacies n° 3353 du 23/01/2021
 

CONTACT

A VOTÉ

François Pouzaud


NON Anne Aubry, titulaire à Nice (Alpes-Maritimes). Sa pharmacie de quartier emploie 7 salariés dont 2 adjoints. Groupement : Suprapharm ; syndicat : FSPF. La hausse des délivrances d’homéopathie à l’approche de son déremboursement n’a pas été flagrante. Deux de mes clients sont revenus 15 jours plus tôt à l’officine pour faire renouveler leur ordonnance, mais on ne peut pas parler d’hyperstockage avant le 1er janvier. Dans mon quartier, les clients ne sont pas de grands demandeurs de tubes doses et de tubes de granules d’homéopathie. Depuis le déremboursement, je n’observe pas de baisse significative des ventes, mais il est encore un peu tôt pour le relever. Je suis d’ailleurs certaine que cela va arriver. Ma clientèle a un faible pouvoir d’achat et les médecins autour de mon officine ont pour habitude de ne pas prescrire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !