Le Moniteur des Pharmacies n° 3352 du 16/01/2021
 

ÉDITO

Laurent Lefort


Le rôle du pharmacien ne doit plus être restreint à celui d’un distributeur de boîtes, d’un « pousseur » de boîtes de médicament, entend-on parfois même de bouches condescendantes. Cela fait d’ailleurs des années qu’on entend et répète la même chose. Alors, pour les vaccins contre le Covid-19, il serait de bon ton de ne pas cantonner les pharmaciens à des logisticiens. En cela, les syndicats de titulaires ont bien raison de battre le fer pour que les officinaux puissent compter parmi les administrateurs du vaccin. Même si deux ou trois questions méritent d’être posées. La première : comment ? Tant les conditions drastiques de conservation des flacons multidoses ont de quoi rendre frileux. Pour la suivante – où ? –, faut-il d’abord autoriser le geste dès la première injection ? Seulement pour la deuxième dose ? A la pharmacie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK