Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021
 

Thérapeutique


Une newsletter pharmaceutique de l’Organisation mondiale de la santé lance un signal sur le risque de trismus (contraction involontaire des muscles de la mâchoire) lors du traitement par méthylphénidate. La base de données internationale Vigibase fait état de 38 cas de trismus enregistrés entre novembre 2000 et mai 2018. Pour 27 d’entre eux, le méthylphénidate était retrouvé comme seul médicament en cause. L’abandon du traitement ou la réduction des doses a permis la disparition des symptômes pour huit patients, mais a été sans effet pour quatre. Pour trois autres sujets, le trismus a disparu spontanément sans modification du traitement. Dans un autre cas, la réintroduction du méthylphénidate (chez une adulte de 40 ans) a provoqué la réapparition du trismus. Le mécanisme d’action avancé est lié à l’augmentation de la libération ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK