Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021
 

Législation


Depuis le 1er janvier 2020, la prescription électronique est obligatoire en Belgique en ambulatoire pour les médecins, les sages-femmes et les dentistes. La lecture de cette prescription se fait via un serveur fonctionnant uniquement dans le cadre du réseau eHealth en Belgique. Il est donc impossible de décrypter une prescription belge en France. Certains patients belges ont tenté de présenter dans les pharmacies françaises une preuve de prescription électronique, en vue d’obtenir des médicaments psychotropes. Ces récépissés, remis par le prescripteur, n’ont aucune valeur légale et ne constituent en aucun cas une ordonnance, même s’ils mentionnent les médicaments prescrits. Il s’agit juste d’un support qui permet au pharmacien d’accéder à la prescription électronique, grâce à un code-barres. Aucune délivrance de médicaments ne peut avoir lieu. Source : Ordre national des pharmaciens.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK