Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021
 

Législation


La qualification d’un logiciel ou d’une application en santé en tant que dispositif médical (DM) dépend de sa fonction – un dispositif médical a une finalité diagnostique, thérapeutique, de compensation d’un handicap ou de maîtrise de la conception –, mais aussi de sa présentation. Les revendications du fabricant sont déterminantes. Ainsi, les termes « indiqué pour ceux qui souffrent de… », « protège contre… », « guérit… » laissent supposer qu’il s’agit d’un DM. Par exemple, un logiciel destiné à diagnostiquer une pathologie ou à calculer une dose de médicament est susceptible d’être un DM, mais pas un autre qui donne des conseils ou des astuces de prévention, ou qui rappelle l’heure de prise d’un traitement. Une application qui suit les données du cycle menstruel n’est pas un DM, tandis que celle qui revendique une efficacité sur la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK