Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021
 

Conseil


Pour une personne diabétique, l’hypoglycémie est définie par une glycémie inférieure à 60 mg/dl (3,3 mmol/l). Le risque d’hypoglycémie est non négligeable chez un patient traité par insuline ou sulfamides hypoglycémiants (glibenclamide, glicazide, glimépiride, glipizide) et apparentés (répaglinide). Le diabétique doit donc être vigilant face à des signes cliniques tels que des sueurs, une pâleur, une tachycardie, une sensation de faim ou de soif, une vision floue, des tremblements, une sensation de faiblesse, une anxiété, une confusion. La mesure de la glycémie capillaire permet de poser facilement le diagnostic. En cas d’hypoglycémie, le patient doit se resucrer en ingérant 15 g de glucides d’absorption rapide, ce qui correspond à trois morceaux de sucre ou à 12,5 cl de jus de fruits. Cet apport rapide devra être suivi par la consommation de sucres lents, comme ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Depuis le couvre-feu généralisé, constatez-vous un accroissement de la fréquentation avant 18 heures ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK