Puis-je délivrer une prescription de sulfate de morphine dans le traitement de substitution aux opiacés ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021
 

Thérapeutique

La note de la DGS de juin 1996 concernant l’utilisation du sulfate de morphine comme traitement de substitution aux opiacés (TSO) est toujours en vigueur. Elle mentionne que le sulfate de morphine peut être prescrit dans ce cas à titre exceptionnel, « en cas de nécessité thérapeutique (contre-indications, inadaptation des traitements à la méthadone et au Subutex [buprénorphine] aux besoins des patients), lorsque l’état du patient l’impose ». La décision doit alors être soumise à l’avis du médecin-conseil de la Sécurité sociale et les ordonnances sécurisées doivent systématiquement porter la mention « Concertation avec le médecinconseil ». En dehors de ce condiv, et plus particulièrement lorsqu’une prescription de morphine haut dosage est effectuée hors AMM, le pharmacien se doit d’être particulièrement vigilant. Il engage sa responsabilité au même titre que le prescripteur, d’autant plus qu’il s’agit de médicaments susceptibles de faire l’objet d’un détournement ou d’un mésusage.

Source : Ordre des pharmaciens.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !