Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021
 

Pédiatrie


Non. Chez les nouveau-nés et nourrissons de 0 à 2 mois, la posologie d’Emla ne doit pas aller au-delà d’un patch pendant une heure. Une toxicité peut apparaître si cette dose maximale est dépassée. Elle se manifeste généralement par des signes neurologiques (le plus souvent des convulsions) liés à l’effet de la lidocaïne et par une méthémoglobinémie liée à la prilocaïne. En raison de l’épaisseur cutanée réduite chez les jeunes enfants et de l’immaturité de leur système enzymatique assurant la régulation de la méthémoglobine, il est important de respecter les doses maximales d’anesthésiques locaux. Pour mémoire, la posologie maximale d’Emla patch chez les nourrissons de 3 à 11 mois est de deux patchs pendant une heure. Entre 1 et 5 ans, jusqu’à dix patchs peuvent être appliqués pendant une à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK