Comment lutter contre la prolifération du moustique-tigre ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3350 du 09/01/2021
 

Conseil

Le moustique-tigre Aedes albopictus, vecteur des virus de la dengue, du chikungunya et du Zika, est désormais implanté dans près de 60 départements métropolitains. Pour lutter contre cet indésirable, il importe avant tout de lui supprimer l’eau : la femelle peut pondre environ 200 œufs tous les 12 jours dans l’équivalent d’un bouchon d’eau. Le mot d’ordre est donc d’éliminer toutes les sources d’eau stagnante, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles de pots de fleurs (mettre du sable pour absorber l’humidité), bâches, jeux d’enfants, pneus usagés, encombrants, etc. Penser à entretenir les gouttières et les sépultures dans les cimetières, et couvrir avec un voile ou un tissu les réservoirs d’eau (citernes, bassins, bidons ou piscines hors d’usage). Les récupérateurs d’eau de pluie doivent aussi être contrôlés car ils abritent une grande partie des gîtes larvaires. Le moustique pouvant entrer et sortir par la gouttière du récupérateur, mieux vaut tendre une moustiquaire ou un tissu entre la sortie de la gouttière et la surface de l’eau. Chaque semaine, les larves installées seront supprimées ou l’eau vidée.

Source : agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !