Le Moniteur des Pharmacies n° 3341 du 31/10/2020
 

ÉDITO

Laurent Lefort


De Cléopâtre à Juliette Gréco en passant par Pinocchio et Cyrano, il jalonne l’histoire etles histoires. Au point de devenir, cette année, l’appendice à la mode. Un nez protégé, masqué, caché, mais aussi un nez malmené. Sur la forme, par les prélèvements nasopharyngés. Que ceux qui les trouvent agréables à subir lèvent le doigt. Sur le fond, par les académies nationales de médecine et de pharmacie qui viennent de fourrer leur nez dans les antirhumes. « Les médicaments du rhume ne sont pas d’une grande efficacité et peuvent même être dangereux », concluent-elles dans leur rapport publié le 22 octobre. Consommation médicamenteuse « inadaptée » en France, intérêt du sérum physiologique lui-même remis en question, les académiciens ne peuvent manifestement pas sentir ces vedettes des rayons conseil ! Et pour la deuxième année consécutive, l’Agence nationale ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !