Le Moniteur des Pharmacies n° 3334 du 12/09/2020
 

CONTACT

A VOTÉ

François Pouzaud


OUI Pascal Aunai, titulaire d’une pharmacie de centre commercial (10 salariés dont 2 adjoints) à Ploërmel (Morbihan). Groupement : Plus Pharmacie ; non syndiqué. Je ne vois rien d’anormal à ce que les professionnels de santé de ville, pharmaciens d’officine compris, supportent le coût des masques de protection qu’ils utilisent dans le cadre professionnel. Ce débat autour du « tout gratuit » est typiquement franco-français ; dans notre pays, on a toujours été habitué en matière de santé à ce que l’Etat prenne tout en charge. L’achat de masques pour le titulaire et son équipe est une charge de l’entreprise, comme l’est une maintenance informatique, et ce n’est pas cela qui coûtera le plus cher, d’autant que j’ai beaucoup de stocks de masques qui ne se vendent pas. NON Eric Housieaux, titulaire d’une officine rurale (2 salariés dont 1 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Allez-vous vous lancer dans les entretiens pharmaceutiques pour les patients sous anticancéreux oraux ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK