Le Moniteur des Pharmacies n° 3319 du 25/04/2020
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Anne-Hélène Collin*, Yolande Gauthier**, Laurent Lefort***, François Pouzaud****


Le déconfinement passera par une utilisation « la plus large possible » des tests de dépistage du Covid-19, a confirmé Emmanuel Macron dans son allocution du 13 avril. Priorité aux personnels soignants, aux personnes âgées et aux patients vulnérables. Mais qui va tester ? Un semblant d’explication de texte a été apporté dès le lendemain par le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui énumérait les hôpitaux, les laboratoires d’analyses publics et privés, les collectivités, les équipes mobiles dédiées, des « drive tests », et « des pharmacies d’officine volontaires ». Depuis fi n mars, plusieurs représentants de la profession (groupements, syndicats, etc.) affichent leur volonté de participer au dépistage dès la sortie du confinement. Quant aux tests mis à disposition dans les pharmacies, il pourrait s’agir de tests de dépistage rapide et d’autotests.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !