Le Moniteur des Pharmacies n° 3317 du 11/04/2020
 

TEMPS FORTS

PATCHWORK

Magali Clausener*, Anne-Hélène Collin**, Yolande Gauthier***, François Pouzaud****


Pour prévenir les diffi cultés d’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en cette période de confi nement, les ministères de la Santé et de l’Egalité entre les femmes et les hommes veulent autoriser la téléconsultation pour les IVG médicamenteuses. Ce qui assouplit les règles de délivrance de la mifépristone (Mifegyne) et du misoprostol (Gymiso, MisoOne), actuellement réservés à l’usage professionnel, car, en cas de téléconsultation, « la femme pourra aller chercher le médicament en offi cine, en lien avec le médecin ou la sagefemme », après une téléconsultation d’information et de remise des ordonnances. Une troisième téléconsultation, de contrôle, est prévue dans les 14 à 21 jours qui suivent. Le délai de réalisation des IVG médicamenteuses en ville pourrait aussi passer de sept à neuf semai nes d’aménorrhée. Reste à attendre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez vous encore en stock des masques de la dotation d’Etat ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK