Le Moniteur des Pharmacies n° 3316 du 04/04/2020
 

TEMPS FORTS

ENJEUX

Gilles Bonnefond


Pour trouver du renfort, l’Ordre a évoqué le 11 mars la piste des pharmaciens retraités et du prêt de personnel entre officines. Il n’a toutefois pas identifié de « gros besoins » sur ces sujets, qui posent par ailleurs de nombreuses questions en matière de droit du travail, de sécurité et d’assurance. Résultat, aucun cadre « officiel et coordonné » ne sera mis en place par l’institution ordinale, qui préfère « encourager » le prêt de personnel au nom de la « solidarité » et appelle au « bon sens » de chacun. « Si l’un de mes confrères est embêté, je lui donnerai bien évidemment mon aide si je suis en mesure de le faire. C’est de la responsabilité de chacun », estime Pierre Béguerie. Mieux vaut en tout cas frapper à la porte d’un collègue pharmacien ou accepter l’aide d’un retraité ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK