Le Moniteur des Pharmacies n° 3316 du 04/04/2020
 

CONTACT

A VOTÉ

François Pouzaud


OUIThierry Deleau, titulaire à Pecquencourt (Nord) d’une pharmacie en zone rurale (4 salariés dont 1 adjoint). Syndicat : USPO ; groupement : DPGS Dès le 9 mars, nous avons commencé à travailler avec des masques FFP2 périmés depuis 2008. Nous continuons de nous protéger avec des masques chirurgicaux issus des dotations de l’Etat. Je suis scandalisé qu’ils ne soient pas destinés aux préparateurs alors qu’ils sont au comptoir, comme les pharmaciens. L’équipe travaille avec un peu d’appréhension et d’inconfort car on ne respire pas de la même façon avec un masque. Nous avons mis en place les préconisations d’ordre sanitaire, notamment les règles de distanciation (marquage au sol à 1,50 mètre devant les comptoirs, puis tous les mètres dans les files d’attente). Les clients sont compréhensifs et respectueux de ces gestes « barrière ». Nous désinfectons trois ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK