Le Moniteur des Pharmacies n° 3314 du 21/03/2020
 

PARASITOLOGIE

CONTACT

CONTACT VOS QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier et Marianne Maugez


Les produits à base de diméticone (huile de silicone) ont démontré leur efficacité pour le traitement des poux de tête. Tout comme l’huile de coco, moins évaluée, ils sont largement utilisés compte tenu de leur tolérance et de leur mode d’action mécanique qui limite les phénomènes de résistance : ils paralysent les poux en les engluant et obstruent leurs orifices respiratoires. Ils ne sont cependant pas ovicides. Leur utilisation est donc à renouveler sept à dix jours après leur première application. Il n’y a pas eu d’étude permettant de confirmer l’efficacité de ces produits sur les poux de pubis ou les morpions. Les recommandations officielles pour le traitement de la phtiriase pubienne indiquent toujours l’utilisation de pyréthrine et n’ont pas fait l’objet d’une mise à jour depuis l’arrêt de commercialisation de Spray ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !