Le Moniteur des Pharmacies n° 3313 du 14/03/2020
 

CONTACT

A VOTÉ

François Pouzaud


OUI MAIS Jonathan Bronner, titulaire à Strasbourg (Bas-Rhin) d’une pharmacie de quartier (cinq salariés dont deux adjoints) La psychose gagne aussi les médecins. Un cardiologue s’est montré à la limite de l’agressivité à l’égard de l’équipe parce que ses masques n’avaient pas été mis de côté. En comparaison, les clients se montrent plus tolérants quand on leur dit que nous n’avons pas de masques et de gels hydroalcooliques à leur vendre. Sur le risque lié au coronavirus et à sa propagation, on essaie de calmer le jeu, de faire de la pédagogie et de relativiser cette épidémie par rapport à celle de la grippe saisonnière. Les médias sont responsables de cette situation, en mettant sans cesse de l’huile sur le feu. J’ai surpris des clients prendre des médicaments en libre accès avec ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK