Le Moniteur des pharmacies n° 3310 du 03/03/2020
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


Le Comité européen pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) renforce ses mises en garde sur le risque de bradyarythmie en cas de co-administration de sofosbuvir, antiviral d’action directe contre le virus de l’hépatite C (Sovaldi ou, en association, Epclusa, Vosevi, Harvoni), et d’amiodarone. De nouveaux signalements de pharmacovigilance ont été recensés depuis 2015, date du dernier point d’information sur ce sujet. Et ce, même si le prescripteur, connaissantle risque de bradycardie, avait arrêté l’amiodarone avant d’engager le traitement antiviral. Désormais, si l’utilisation de l’amiodarone est absolument nécessaire, ce sont tous les patients (et pas seulement ceux à haut risque de bradyarythmie) qui doivent faire l’objet d’une surveillance continue pendant 48 heures en milieu hospitalier, au début de la co-administration. Une surveillance journalière de la fréquence cardiaque du patient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK