Le Moniteur des pharmacies n° 3309 du 22/02/2020
 

Temps Forts

Ouverture


Syndicats, Ordre, Académie et étudiants : tous les pharmaciens étaient réunis ce lundi 17 février avec les membres du ministère de la Santé, du ministère des Finances et de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), pour apporter leurs propositions à l’article 34 du projet de loi « Asap » (pour Accélération et simplification de l’action publique) qui vise à assouplir les règles de la vente en ligne de médicaments et modifier le calcul du nombre d’adjoints. Rebelote ce 18 février, devant les sénateurs. Si la stratégie n’est plus au retrait du projet mais à l’amélioration par le jeu des amendements, la profession a rappelé les trois lignes rouges à ne pas franchir : les plateformes en ligne, les locaux déportés et l’exclusion ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !