Le tramadol augmente le risque de fracture de la hanche - Le Moniteur des Pharmacies n° 3309 du 22/02/2020 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3309 du 22/02/2020
 

Expertise

Autour du médicament

Auteur(s) : YOLANDE GAUTHIER 

Non seulement le tramadol augmente le risque de chute, mais il provoque plus de fractures de la hanche que les autres antalgiques. C’est le constat d’une étude publiée dans le Journal of Bone and Mineral Research. Menée sur cinq cohortes appariées de Britanniques de plus de 50 ans, elle a comparé des patients sous tramadol à d’autres prenant de la codéine, du naproxène, de l’ibuprofène, du célécoxib ou de l’étoricoxib. Après un an de suivi, les divs ont compté 518 fractures de hanche dans le groupe tramadol contre 401 dans le groupe codéine, soit un risque plus élevé de 28 % pour le premier groupe. Les résultats vont dans le même sens avec les autres antalgiques. Le tramadol augmente de 65 % le risque de fracture de hanche par rapport à l’ibuprofène, de 69 % par rapport au naproxène, et respectivement de 85 % et 96 % par rapport au célécoxib ou à l’étoricoxib. Ces données «   suggèrent le besoin de revoir plusieurs recommandations sur l’utilisation du tramadol en pratique clinique   », concluent les divs. §

Constatez-vous une amélioration au niveau des ruptures de stock de médicaments ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !