Le Moniteur des pharmacies n° 3309 du 22/02/2020
 

PHARMACOVIGILANCE

Expertise

Ouverture

ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


L es résultats de l’enquête pharmaco-épidémiologique de l’Assurance maladie sur les risques de méningiome liés à l’acétate de cyprotérone, publiés fin août 2018, puis les mesures prises en France il y a plusieurs mois pour sécuriser les prescriptions d’Androcur et de ses génériques (attestation d’information signée annuellement par le patient, surveillance par IRM) ont eu un écho à l’échelle européenne. Après réévaluation du rapport bénéfice/risque de l’acétate de cyprotérone, le Comité européen d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) recommande maintenant de réserver l’utilisation d’Androcur (dosage à 50 mg) aux hirsutismes sévères «   lorsque les autres options de traitement ont échoué   ». Il ajoute à ces nouvelles recommandations ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !