Le Moniteur des pharmacies n° 3308 du 15/02/2020
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


Le midazolam injectable, hypnotique indiqué en anesthésie, est aussi utilisé en milieu hospitalier, sur décision collégiale, comme médicament de première intention dans la sédation profonde et continue des patients en fin de vie. Une utilisation hors AMM que préconise – et c’est plutôt exceptionnel – la Haute Autorité de santé (HAS) dans ses recommandations sur l’antalgie des douleurs rebelles et les pratiques sédatives chez l’adulte, publiées ce 10 février. L’instance demande même une modification de la réglementation du midazolam afin de permettre à tous les professionnels de santé, y compris de ville, de répondre à la demande de patients souhaitant rester à leur domicile, comme le prévoit la loi Claeys-Leonetti du 2 février 2016. La demande a été entendue et immédiatement suivie d’annonce du ministère de la Santé. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Demande d’informations, masques, conseils… La psychose sur le coronavirus prend-elle de l'ampleur chez vos patients ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK