Le Moniteur des pharmacies n° 3308 du 15/02/2020
 

Expertise

Phytothérapie

Utilisé en cuisine, en liquoristerie ou en confiserie, l’anis vert conjugue saveur reconnaissable et effet digestif. Mais pas seulement.

PRINCIPAUX CONSTITUANTS Huile essentielle (minimum 0,2 %), dont trans-anéthole (87 à 94 %, à l’origine de l’odeur d’anis), estragole (0,5 à 5 %, composé hépatocarcinogène), cis-anéthole (0,1 à 0,4 %, composé neurotoxique). Flavonoïdes : hétérosides de l’apigénine et de la quercétine. Acides phénols dont l’acide chlorogénique. Coumarines : ombelliférone, scopolétol. Furocoumarines (non retrouvées dans les tisanes d’anis), dont bergaptène. Lipides majoritairement composés d’acide pétrosélinique. Composés aromatiques glycosylés et glycosides d’érythritol. MÉCANISME D’ACTION L’effet digestif est dû à sa saveur aromatique. L’action antispasmodique est manifeste sur l’iléon et les bronches (HE, composés hydrosolubles). Son pouvoir antimicrobien serait synergique de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous reçu de nouvelles quantités de vaccins contre la grippe ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK