Le Moniteur des pharmacies n° 3304 du 18/01/2020
 

VAP

■  MARIANNE MAUGEZ 


L’article L. 5125-23-1 du Code de la santé publique prévoit qu’à titre exceptionnel, dans le cadre d’un traitement chronique, lorsque la durée de validité d’une prescription comportant un traitement d’une durée d’au moins trois mois est expirée, le pharmacien peut dispenser, dans la limite de la posologie initialement prévue, une boîte supplémentaire nécessaire à la poursuite du traitement. Cette mesure a pour but d’éviter toute interruption de traitement qui pourrait être préjudiciable à la santé du patient. Certaines catégories de médicaments sont exclues du champ de ce dispositif pour des motifs de santé publique : les médicaments stupéfiants ou relevant en tout ou partie de la réglementation des stupéfiants, ainsi que les médicaments dont la durée de prescription est limitée (substances psychotropes ou susceptibles d’être utilisées pour leur effet psychoactif). ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !