Le Moniteur des pharmacies n° 3298 du 10/12/2019
 

TRANSMISSION

Services

Transactions

FRANÇOIS POUZAUD 

Les cessions de parts de société d’exercice libéral (SEL) deviennent le mode usuel de transmission d’une officine. Plutôt que de faire racheter la totalité de ses parts par l’acquéreur, le cédant, associé unique d’une SEL, peut avoir intérêt à faire racheter ses parts par la société directement qui réduit ainsi son capital.

Au cours de la vente d’une officine, l’opération de cession de parts de société d’exercice libéral (SEL) peut être menée en deux temps, sans conséquences pour le cédant. D’abord, la société rachète une partie de ses propres titres et constate ainsi une dette vis-à-vis de l’associé sortant (la société perd d’autant en valeur). Puis ce dernier cède les titres lui restant. « Cette approche offre deux avantages, présente Amaury Tierny, expert-comptable du cabinet AdequA. Elle permet d’abord de loger le plus possible d’endettement dans la SEL et facilite ainsi la mise en œuvre des garanties bancaires par nantissement du fonds de commerce, propriété de la SEL. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Etes-vous surpris par l’alignement des prix de certains princeps sur ceux de leurs génériques ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK