Le Moniteur des pharmacies n° 3270 du 20/04/2019
 

VAP

SONDAGE

PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Etes-vous partant pour réaliser des TROD angine dans votre officine ?

OUI

David Salabert, Montpellier (Hérault)

La réalisation de TROD angine à l’officine s’inscrit parfaitement en complément de la vaccination et de la dispensation protocolisée de médicaments disponibles sur ordonnance qui vont bientôt arriver. Tous ces nouveaux actes et services poursuivent le même objectif : répondre aux besoins de soins des patients qui ne peuvent pas consulter rapidement un médecin et désengorger les urgences. A Montpellier, dès le vendredi à 17 h, les médecins ne prennent plus de nouveaux patients. De fait, on se débrouille avec les autres professionnels de santé qui peuvent prescrire sur une liste limitative (kinés, infirmières). Mais si c’est grave, on ne prend aucun risque et on adresse aux urgences. Ce sera la même chose avec un TROD angine positif. Pour moi, sa réalisation fait partie des services rendus gratuitement par la pharmacie.

OUI MAIS…

Anne-Marie Susplugas, Grabels (Hérault)

Je suis partante pour les TROD angine, à condition d’avoir été bien formée, comme pour la vaccination, et de les réaliser dans un cadre bien défini. A partir du moment où l’Assurance maladie les donne aux médecins, il doit en être de même pour les pharmaciens. Il nous est arrivé de vouloir en commander, mais la pharmacie n’a jamais pu être approvisionnée, y compris par les grossistes. Qu’il s’agisse de la vaccination et demain des TROD, il n’est pas question de marcher sur les plates-bandes des médecins, c’est la raison pour laquelle la communication de la pharmacie reste toujours discrète sur ce type de services. Par ailleurs, si la rémunération pour ce nouvel acte pharmaceutique doit être correcte, quand il débouche sur un conseil, celui-ci doit rester approprié et sans visée purement commerciale.

OUI

Nicolas Maire Oignies (Pas-de-Calais)

Je suis « pour » à 100 %. Ce test, permettant d’orienter ou non vers la consultation médicale, relève de nos compétences. Si le test est négatif, le mal de gorge est du ressort du conseil officinal, s’il est positif, on redirige vers la bonne personne ou le bon service. Il n’y a donc pas à notre niveau de conflit d’intérêts. Les médecins de mon secteur, qui ont la tête sous l’eau, ont tout à y gagner car ils récupèrent une patientèle « positive » et on élimine les consultations qui ne se justifient pas. Il faut que ce TROD et l’acte ne coûtent rien au patient. J’ai eu sur la vaccination antigrippale à l’officine un retour incroyable des patients. Je pense que cela sera aussi le cas avec les TROD. Mais à un moindre degré.

Prenez-vous souvent l’initiative de ne pas délivrer l’intégralité d’une ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK