Le Moniteur des pharmacies n° 3270 du 20/04/2019
 

VAP

Courrier

■    LE CONSEIL DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE DES PHARMACIENS CATHOLIQUES 


Comme tout professionnel qui met ses compétences au service des personnes, le pharmacien d’officine et son équipe ne peuvent s’exempter de réflexion éthique. Confrontés à des ordonnances parfois difficiles à honorer, aux nombreuses sollicitations des laboratoires, à des demandes de « dépannage » de médicaments, à des situations de détresses sociales, « les officinaux doivent prendre le temps d’une réflexion pour assurer des soins de la manière la plus ajustée », comme l’a rappelé Cédric Liochon, jeune pharmacien rémois, lors d’un débat organisé par l’Association française des pharmaciens catholiques (AFPC) dans le cadre du dernier salon PharmagoraPlus. Puis de citer le juge de la Cour suprême Potter Stewart : « L’éthique est de savoir la différence entre ce que vous avez le droit de faire et ce qu’il est bon ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Votre grossiste-répartiteur vous donne-t-il satisfaction ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK