C’est la jungle - Le Moniteur des Pharmacies n° 3270 du 20/04/2019 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3270 du 20/04/2019
 

Edito

Auteur(s) :

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF

L’association Familles rurales a dévoilé le 16 avril son observatoire annuel des prix des médicaments sans ordonnance. Lequel révèle une hausse moyenne de 9 % entre 2010 et 2018 du prix de 14 produits en vente libre en officine et sur internet, ainsi que des écarts pouvant aller jusqu’à 269 % en fonction du lieu d’achat. Des chiffres à mettre en perspective des 10 % d’inflation générale sur cette même période. Peu ou prou la même chaque année, l’information n’a rien de très surprenant. Oui, les prix sont différents d’une pharmacie à l’autre, cela s’appelle même la concurrence à laquelle les consommateurs sont très attachés ; oui, les pharmaciens sont tributaires des politiques tarifaires des laboratoires même si l’argument est inaudible ; oui, il y a eu deux hausses de TVA en 2012 et 2014, et non, personne n’est obligé d’acheter aveuglément un produit à forte notoriété (la liste de Familles rurales) alors qu’il existe strictement la même chose, sans la marque qui va bien mais avec l’étiquette qui fait sourire.

L’étiquette justement, parlons-en. L’opacité règne sans partage sur l’affichage des prix et personne ne s’y retrouve, dénonce l’association. Et entre nous, c’est vrai. Combien de fois l’équipe elle-même est-elle obligée dans une journée de vérifier la bonne réponse dans l’ordinateur ? Enfin, l’association souligne trop d’irrégularités dans la vente en ligne de médicaments : 30 % des sites ne proposent par exemple pas de questionnaire à l’acheteur. Voilà qui fait tache au moment où débutent les réunions autour de l’assouplissement des règles de la vente en ligne. Réunions qui peuvent certainement servir à contrer les velléités de la grande distribution. GMS qui n’hésitera pas à profiter de la jungle tarifaire actuelle pour ne faire qu’une bouchée d’une enquête de cet acabit. Et s’en délecter.

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !