Le Moniteur des pharmacies n° 3268 du 06/04/2019
 

NUTRIVIGILANCE

ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


Entre 2009 et 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a reçu 74 déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés à des compléments alimentaires à visée articulaire comprenant de la glucosamine ou de la chondroïtine sulfate. Sur les 23 cas qui ont pu être étudiés, 9 sont vraisemblablement imputables et 2 très vraisemblablement imputables à l’un et/ou à l’autre de ces deux ingrédients majoritairement extraits de carapaces de crustacés ou de cartilages de poissons. Soit « environ 1 cas pour 1,8 million de boîtes vendues », veut pondérer le Syndicat national des compléments alimentaires (Synadiet). Il n’empêche, les effets indésirables relevés par l’Anses ne sont pas anodins : ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vendez-vous plus de vaccins contre la grippe que l’an dernier ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK