La thrombose de M me Phlébo - Le Moniteur des Pharmacies n° 3268 du 06/04/2019 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3268 du 06/04/2019
 

Expertise

Conseil associé

Auteur(s) : NATHALIE BELIN 

M me Phlébo, 51 ans, est passée la veille à la pharmacie à cause d’une douleur au niveau de son mollet droit. Orientée chez le médecin, celui-ci l’a rapidement adressée à l’hôpital où elle a passé un écho-doppler veineux qui a permis de poser le diagnostic de thrombose veineuse profonde (TVP). M me Phlébo, accompagnée de sa fille, vient chercher les prescriptions émanant du spécialiste consulté à l’hôpital.

Conseils complémentaires

– Rappeler l’enjeu d’une bonne observance : la douleur et l’œdème vont progressivement disparaître mais la dissolution complète du caillot nécessite plusieurs semaines ou mois. Même si les symptômes ont disparu, le traitement doit être poursuivi pour éviter une récidive.

– Sensibiliser au risque hémorragique : l’anticoagulant augmente le risque hémorragique. Des saignements mineurs répétés (épistaxis, gingivorragie, etc.) doivent être signalés au médecin. Fatigue inhabituelle, essoufflement, sang dans les urines ou vomissement sanglant doivent faire suspecter une hémorragie interne et imposent une consultation en urgence.

– Proscrire le recours à l’aspirine et aux anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) en automédication qui majorent le risque hémorragique. Si un antalgique ou un antipyrétique est nécessaire, Mme Phlébo doit prendre du paracétamol.

– Carte de surveillance : expliquer à la patiente qu’elle devra toujours avoir sur elle la carte de surveillance de son traitement anticoagulant qu’elle trouvera dans la boîte du médicament Xarelto.


ACCOMPAGNER la dispensation Rivaroxaban : une présentation spécifique sous la forme d’un kit d’initiation permet de couvrir le schéma thérapeutique correspondant au premier mois de traitement. Il faut donc bien expliquer à la patiente que la boîte délivrée renferme les 2 dosages prescrits par le médecin : insister sur le fait que les comprimés à 15 mg sont à prendre 2 fois par jour, puis qu’il n’y aura ensuite plus qu’un seul comprimé à prendre à 20 mg. Les prises se font au cours du repas pour une meilleure biodisponibilité.

Compression élastique : la compression doit se porter tous les jours, en veillant à enfiler les bas le plus tôt possible le matin, dès le lever ou après la toilette, et à les retirer au coucher. Expliquer la technique d’enfilage : retourner le bas jusqu’au talon, passer le cou-de-pied, puis tirer progressivement. Un enfile-bas pourra être proposé si besoin.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !