Le Moniteur des pharmacies n° 3267 du 30/03/2019
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  YOLANDE GAUTHIER 


Elle peut l’être en cas de forte consommation. Le Centre régional de pharmacovigilance de Montpellier (Hérault) rapporte le cas d’un adolescent de 15 ans épileptique, stabilisé par acide valproïque, qui a été hospitalisé en urgence pour une crise d’épilepsie tonicoclonique généralisée. Il avait mangé une dizaine de bonbons La Vosgienne et réalisé un bain de bouche avec Paroex pour un problème dentaire. Les bonbons sont à base de miel, mais aussi de menthol et d’huiles essentielles (eucalyptus, pin) riches en dérivés terpéniques. L’arôme du bain de bouche renferme également des huiles essentielles riches en terpènes (menthe, eucalyptus). Ces deux produits ont été retenus comme facteurs déclenchants de la crise. L’utilisation de produits contenant des dérivés terpéniques n’est donc pas anodine, quel que soit le mode d’administration. Onze plantes se distinguent ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avec un recul de quelques semaines, est-ce finalement facile de vacciner à l’officine ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK