Le Moniteur des pharmacies n° 3267 du 30/03/2019
 

DIABÉTOLOGIE

Expertise

Ouverture

YOLANDE GAUTHIER 


La Haute Autorité de santé (HAS)a rendu le 27 février dernier un avis défavorable à la prise en charge de l’empagliflozine (Jardiance) dans le traitement du diabète de type 2. Dans un contexte de besoin médical actuellement couvert par de nombreuses options médicamenteuses en France, la Commission de la Transparence a estimé qu’il y avait « une perte de chance potentielle pour les patients de recevoir l’empagliflozine en lieu et place des alternatives disponibles ». Cette molécule, tout comme la canagliflozine (Invokana), la dapagliflozine (Forxiga) et l’ertugliflozine (Steglatro, en cours d’évaluation), appartient à la classe des inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (iSGLT2), bloquant en partie la réabsorption rénale du glucose et entraînant son excrétion urinaire. Les trois premières molécules sont disponibles dans plus de 80 pays, y compris ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Allez vous signer la pétition #MonHomeoMonChoix pour le maintien du remboursement de l’homéopathie ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK