Le Moniteur des pharmacies n° 3266 du 23/03/2019
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  YOLANDE GAUTHIER 


Un médicament hybride d’une spécialité de référence ne répond pas à la définition d’un médicament générique car il comporte des différences. S’il contient bien le même principe actif, il peut par exemple être présenté sous un dosage, une forme pharmaceutique ou avec une voie d’administration différents de ceux du médicament de référence. Le médicament hybride peut aussi être développé avec une indication légèrement différente, comme une indication limitée, qui permettra son utilisation sans prescription médicale. Un médicament peut aussi être dit hybride lorsque la bioéquivalence par rapport à la spécialité de référence n’a pas pu être démontrée par des études de biodisponibilité. L’autorisation de mise sur le marché d’une spécialité hybride repose en partie sur les résultats des essais précliniques et cliniques du médicament de référence, déterminés en fonction de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avec un recul de quelques semaines, est-ce finalement facile de vacciner à l’officine ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK