Le Moniteur des pharmacies n° 3266 du 23/03/2019
 

Services

Indispensables

LAURENT LEFORT 


Quelques mois après le lancement (difficile) des bilans partagés de médication (BPM), Giropharm a rendu publiques ses premières constatations. Parmi les officines qui adhèrent au groupement, 77 % ont suivi une formation, avec en moyenne 2 pharmaciens par établissement. 43 % ont initié les BPM et 21 % ont réalisé 10 BPM et plus. Giropharm constate que la forte implication des officines pour une autre nouvelle mission, la vaccination antigrippale, dans les régions expérimentatrices, a ralenti le déploiement des BPM. Enfin, s’il existe un temps d’appropriation, il existe aussi un cercle « vertueux » dont témoignent tous les pharmaciens qui se sont lancés et ont réalisé un nombre significatif de BPM : plus ils en mettent en place, plus ils sont à l’aise et pertinents dans l’exercice et plus ils gagnent en efficience. Un exemple ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Le montant de la Rosp génériques, qui vous est actuellement versé correspond-il à la somme à laquelle vous vous attendiez ?


Solutions

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK