Le Moniteur des pharmacies n° 3264 du 14/03/2019
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  YOLANDE GAUTHIER 


Il convient de consulter l’historique médicamenteux du patient et de l’informer des interactions médicamenteuses du millepertuis (Hypericum perforatum). Cette plante est en effet un redoutable inducteur enzymatique du cytochrome P450. Elle peut, en accélérant le métabolisme des médicaments pris conjointement, diminuer leur concentration plasmatique et donc leur activité si les métabolistes formés sont inactifs. Sont particulièrement concernés les médicaments à marge thérapeutique étroite, parmi lesquels les contraceptifs oraux, les antivitamines K, les anticonvulsivants, la digoxine, les immunosuppresseurs, la théophylline, les inhibiteurs de protéases… Source : Ordre des pharmaciens.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK