Le Moniteur des pharmacies n° 3264 du 14/03/2019
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  DELPHINE GUILLOUX 


Généralement, un vernis à ongles classique est composé d’un agent filmogène, d’une ou plusieurs résines, d’un ou plusieurs plastifiants, de solvants, de pigments et/ou de nacres et d’un agent thixotrope qui fluidifie la formule. Les vernis de protection isolent la peau saine des produits verrucides et coricides. Contrairement aux vernis classiques, le vernis de protection M.O. Cochon ne contient pas un mais plusieurs agents filmogènes. En revanche, tout comme les vernis classiques, il renferme un plastifiant (acétyl tributyl citrate ou acétyl triéthyl citrate) qui participe à l’élasticité du produit, des solvants qui permettent de dissoudre les différents ingrédients ainsi que des pigments/nacres (CI 47000-Colorant) même si ces derniers y sont en quantité moindre. A la différence des vernis classiques, les vernis de protection ne renferment ni résines qui permettent l’adhérence du film ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !