Dispensation sous protocole : RTL arbitre d’un match entre Thomas Mesnier et la Fédération des médecins de France - Le Moniteur des Pharmacies n° 3264 du 14/03/2019 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3264 du 14/03/2019
 
RÉACTIONS

VAP

Réactions

« Ce conservatisme n’a pas lieu d’être car le pharmacien est indéniablement le spécialiste du médicament alors que le médecin, qui n’a étudié ce dernier que très peu pendant ses études, est le spécialiste du diagnostic. Les pharmaciens devraient être autorisés à prescrire suite à un diagnostic de médecin car ils sont les mieux placés pour choisir le traitement adéquat au diagnostic posé. Superman n’existe pas, faisons le meilleur usage des compétences de chacun. »

« Quant à la sacro-sainte trouille de

la pyélonéphrite, c'est sûr qu'en donnant un rendez-vous 3 jours plus tard à une femme qui a une cystite, on a des chances d'y arriver… Leur menace de ne pas négocier pour les CPTS* prouve une fois de plus leur refus d'évoluer. Dommage ! »

« Logique et prévisible. Voilà ce qui arrive quand on veut jouer hors de ses limites, l'arbitre siffle, et s’il ne le fait pas, au final, on se fait remettre à sa place. De plus, n'oubliez pas le monopole, vous êtes en train de le plastiquer. Faudra pas ensuite venir se plaindre sur le tas de gravats. »

Actualité publiée le 8 mars 2019 *Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS).

Pourrez-vous respecter la minute de silence en mémoire de votre consœur de Guyane le samedi 20 avril ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !